Home » Commémorations » 27 mai 2015, journée nationale de la Résistance, hommage au Fort Montbarey

27 mai 2015, journée nationale de la Résistance, hommage au Fort Montbarey

MERE 29 s’emploie depuis sa création à « connaître, faire connaître et reconnaître » la mémoire des républicains espagnols dans le Finistère. A cet effet, nous organisons, participons, intervenons avec nos moyens aux actions qui s’engagent dans cette volonté de connaissance et de reconnaissance (apposition de plaques commémoratives, expositions, colloques et conférences, prêts d’expositions, interventions en milieu scolaire…). Ainsi, le 27 mai 2015, dans le cadre de la Journée Nationale de la Résistance, hommage était rendu à la présence espagnole dans le Finistère lors de l’occupation.[1]

27 mai 2015, une plaque au Fort Montbarey, Brest rejoint les « exceptions à la règle »

montbarey9

En cette année 2015, année commémorant les 70 ans de la victoire sur le nazisme, il apparaissait important d’associer à cette victoire les milliers d’espagnols engagés dans ce combat, le combat pour la Liberté.
Ce combat face à tous les totalitarismes, tous les fascismes, les fils et les filles de l’Espagne l’ont entamé dès 1936 avec la défense de leur République, leur Patrie, face à l’ombre factieuse franquiste appuyée par l’Italie fasciste et l’Allemagne nazie.
En 1939, défaits mais jamais vaincus, ils ne cessent pas le combat et nombreux sont ceux qui le poursuivent par-delà les Pyrénées.

La France se souvient des glorieux combattants de “la Nueve” entrés parmi les premiers pour libérer Paris en août 1944, la France se souvient des combattants espagnols des maquis du Vercors et des Glières, la France n’a pas oublié le rôle des « Guerrilleros » dans la libération de nombreuses villes et villages du pays.

Pourtant, force est de constater que le rôle des républicains espagnols dans la lutte contre le nazisme n’a toujours pas été reconnu sur tout le territoire.

Ce 27 mai 2015, Journée Nationale de la Résistance, Brest a rejoint les exceptions à la règle en rendant hommage aux espagnols internés dans les camps de la France de Vichy et livrés à l’Allemagne nazie pour l’édification des bases de sous-marins et des ouvrages du Mur de l’Atlantique.

C’est dans ce contexte particulier que sont transférés à Brest de nombreux républicains espagnols : « Rotspanier » pour l’occupant, forçats contraints à l’édification de la base des sous-marins. Ils sont parqués dans de nombreux camps établis par l’Organisation Todt sur le territoire brestois et notamment ici au Fort Montbarey. C’est dans ce creuset que se forge la Résistance espagnole, une résistance du quotidien faite de sabotages sur les chantiers de la base des sous-marins, d’évasions, une résistance armée aux côtés de leurs camarades de lutte français.
Le réseau « los deportistas » démantelé en mars 1944 témoigne de ce combat pour la liberté.
Les membres du groupe brestois sont arrêtés suite à une dénonciation le 28 mars 1944. Antonio GARCÍA MARTÍN (MORENO) leur chef est fusillé au Poulguen en Penmarc’h, le 21 avril 1944, ses camarades sont déportés au camp de concentration de Dachau. Ils s’appelaient Lucas ALLENDE SANTA CRUZ , Santiago ALLER LLAMAS, Vicente ARGILAGA AGUER, Víctor ESCRIVÁ CHORRO, Francisco FERNÁNDEZ MIRÓ, Moisés GARCÍA CORONA, Alfonso MARTÍNEZ ROMERO, Antonio MUÑOZ ZAMORA, José RAMÍREZ RUIZ, Fernando RIU VILALTA.
C’est pour eux et pour tous ceux qui eurent à souffrir de tous les fascismes qu’une plaque est désormais apposée devant le Fort Montbarey. Objet de reconnaissance, lieu de mémoire qui rappellera à chacun que de leurs luttes contre la dictature, pour la liberté et la démocratie, naquirent une France des jours heureux et qu’il nous appartient à nous , citoyens d’aujourd’hui, de rester éveillés face aux ombres d’aujourd’hui et de demain, d’ici et d’ailleurs, et de faire nôtre leur devise “¡ NO PASARÁN !”.

montbarey23               montbarey24

Cette cérémonie présidée par Hugues Vigouroux, nouveau président de MERE 29 était honorée par la présence du Contre-Amiral François-Régis Cloup-Mandavialle, représentant la Marine nationale, de M. Marc Coatanéa, représentant de la ville de Brest et de José Corre, membre de MERE 29 et représentant en ce jour, l’ACER[2].

montbarey2                  montbarey8

En ce jour particulier, ensoleillé, le public était nombreux, parmi celui-ci le couturier Paco Rabanne, ami de MERE 29, qui, quand il le peut est toujours fidèle à nos rendez-vous.

montbarey5                 montbarey14

Nous avons pu compter sur la présence amicale d’associations patriotiques[3], comme en témoigne le nombre de porte-drapeaux présents. MERE 29 leur adresse ses chaleureux remerciements. Nous adressons aussi tous nos remerciements à l’association Mémorial du Fort Montbarey[4] , qui à la suite de cette cérémonie, nous a accueillis pour l’allocution de M. Marc Coatanéa, la présentation de notre exposition « les réfugiés espagnols dans le Finistère, de la guerre d’Espagne à nos jours » et le pot de l’amitié qui a clôturé cette cérémonie.

montbarey16               montbarey4

montbarey11                montbarey12

La journée s’est poursuivie par un repas riche en émotions et en chansons au Centre Espagnol Récréatif et Culturel de Brest qui, une fois de plus, nous a accueilli chaleureusement.

 

VIDEO: https://www.dropbox.com/s/y04kxdtaujipayt/montbarrey%202015%20002.MOV?dl=0

[1]: http://www.letelegramme.fr/finistere/brest/resistance-hommage-aux-derniers-temoins-28-05-2015-10644349.php

[2]:http://www.acer-aver.fr/

[3] :http://www.lesamisdelaresistancedufinistere.com/page3/styled-21/page433/index.html

[4]: http://montbarey.fr/2015/05/28/une-stele-en-souvenir-des-republicains-espagnols/