Category Archives: Mémoires

Lors de la réunion du 26 avril 2019, le Président du gouvernement espagnol Pedro Sánchez et le Conseil des Ministres ont arrêté et adopté la date du 5 mai comme ” Día de Homenaje a los españoles deportados y fallecidos en Mauthausen y en otros campos y a todas las víctimas del nazismo de España “.

  C’est Dolores Delgado, la Ministre de la Justice qui a proposé d’instaurer dans le calendrier un jour pour rendre hommage, chaque année, aux victimes espagnoles du nazisme. En novembre 2015, Pedro Sánchez, alors dans l’opposition, avait proposé un texte semblable qui avait été adopté à l’unanimité par le « Congreso », mais Mariano Rajoy, […]

Continue Reading...

Milagros, Teresa, Manuel Muñoz Minchero et leur famille ont quitté, en 1937, leur pays basque espagnol bombardé par l’aviation fasciste de Mussolini et par la légion condor nazie d’Hitler pour se réfugier dans le Finistère.

La famille Muñoz Minchero à la fin janvier 1937 se compose de : Manuel Muñoz Moreno, le père, né en 1902 à Villanueva de Tapia dans la province de Málaga et décédé le 23.04.1937 sur le front de Elorrio. Victorina Minchero Rubio, la mère, âgée de 27 ans. Milagros Muñoz Minchero, la fille, née le […]

Continue Reading...

“Cap Caval” n°38, Des réfugiés républicains espagnols en Pays bigouden…

Le n° 38 de « Cap Caval – la revue du Pays Bigouden » vient de sortir. En page 14, l’ami Claude Péron revient sur l’ ‘exode maritime des réfugiés républicains espagnols vers nos côtes, lors de la “Campagne du nord”. l’article de Claude: Cap Caval 38 article Réfugiés espagnols 1937 La campagne du Nord s’étale entre les mois […]

Continue Reading...

Le 5 mai 1945 les camps de concentration nazis de Mauthausen et de Gusen en Autriche ont été libérés et le 5 mai 2017 a eu lieu à Almería (Andalousie), la cérémonie en hommage aux 142 combattants républicains espagnols de la province de Almería qui sont morts, victimes du nazisme.

  Les camps de concentration nazis de Mauthausen et Gusen ont été, durant la Seconde Guerre mondiale 1939-1945, des lieux de souffrances et de décès de nombreux combattants républicains espagnols. Les internés espagnols portent le triangle bleu des apatrides (car Franco leur avait retiré la citoyenneté espagnole) marqué de la lettre S pour Spanier (Espagnol). Ces deux […]

Continue Reading...