Home » Actualités » Arts et migrations dans les Amériques et les Caraïbes (de 1940 à nos jours) : dissonances, fissures, marges

Arts et migrations dans les Amériques et les Caraïbes (de 1940 à nos jours) : dissonances, fissures, marges

Le HCTI – Laboratoire Héritages et Constructions dans le Texte et l’Image – de l’UBO organise, en partenariat avec l’Institut des Amériques et l’université Caen Normandie, un colloque international consacré aux arts et aux migrations dans les Amériques et les Caraïbes.

Pendant deux jours, du 24 au 25 novembre 2022, la Faculté Victor Segulen à Brest accueillera des chercheurs internationaux qui présenteront leurs recherches sur les influences des migrations dans les arts du continent américain.

En plus des conférences, deux expositions accompagnent ce colloque:

– l’exposition internationale 60 ans du Taller de gráfica de La Havane qui sera inaugurée le 24 novembre 2022, à 17 h 45, en présence des deux commissaires de l’exposition (salle Les Abords au rez-de-chaussée de la faculté)

– l’exposition de l’artiste-graveur cubain Pablo Quert qui sera inaugurée le 26 novembre 2022, à 11 h, dans l’atelier-galerie 62 ter rue du Lyon, à Brest.

Le vendredi 25 novembre présente un intérêt particulier pour notre association car la thématique sera Arts et exil républicain espagnol de 1939 : des Amériques à l’Europe avec la projection du film de Luis Buñuel, Subida al Cielo (Montée au ciel), réalisé au Mexique en 1951 (14 h, salle B001, au rez-de-chaussée de la faculté). Sous ses airs mélodramatiques, ce film atypique est une preuve de plus du génie de Buñuel pour dépeindre notre société avec distance surréaliste et poésie libératrice. La projection sera présentée par Héctor Ruiz Rivas, maître de conférence de l’université de Toulouse qui travaille sur l’imaginaire national à partir du cinéma latino-américain.

Synopsis du film Subida al Cielo (Montée au ciel) : Oliverio (Esteban Márquez) et Albina (Carmelita González) sont en voyage de noces. Le jeune marié apprend que sa mère est mourante, et qu’elle lui a demandé d’aller faire enregistrer son testament à la ville. Tandis que les frères d’Oliverio attendent le décès de leur mère pour percevoir l’héritage, le jeune homme se rend en ville en autocar. Pendant son voyage, il va rencontrer une jeune fille.

L’après-midi du 25 novembre se poursuivra avec une intervention du même Héctor Ruiz Rivas, intitulée Les exils de Buñuel. Son influence en Amérique, suivie d’une intervention de Mari Paz Balibrea (IEA Nantes) dont le titre est Exilios y migraciones disciplinarias. El arte como terapia en la práctica psiquiátrica de Josep Solanes et d’une autre intervention de Max Hidalgo (Université de Barcelone), intitulée Los fantasmas de un pueblo exterminado : « Les anges exterminés » de Michel Mitrani et José Bergamín.

Le colloque sera également diffusé en ligne à partir du lien suivant : https://us06web.zoom.us/j/82834811156

Ci-dessous le programme de ces journées :