Home » Lire écouter voir » 80° aniversario del exilio de los Niños de la Guerra

80° aniversario del exilio de los Niños de la Guerra

INVITACIÓN 80º ANIVERSARIO NIÑOS DE LA GUERRA GIJÓN  Du 18 au 23 septembre 2017 ont eu lieu à Gijón (Principauté des Asturies) différentes manifestations commémorant l’exil des  1.100 « Niños de la Guerra », partis le 23 septembre 1937 du port asturien « El Musel » (Gijón) pour rejoindre Léningrad en URSS. Une semaine commémorative a été organisée par l’Asociación Lázaro Cárdenas et l’Ateneo Obrero de Gijón.

Le lundi 18 septembre 2017 a été inaugurée l’exposition « Niños de la Guerra », réalisée par l’Asociación Archivo, Guerra y Exilio (AGE), grâce aux fonds du Centre Espagnol de Moscou confiés au Arxiu Nacional de Catalunya (ANC) ou Archives Nationales de Catalogne.

gijonLe vendredi 22 septembre 2017, des conférences ont été données par 2 historiennes, spécialistes de l’exil des enfants pendant la Guerre d’Espagne :

  • Verónica Sierra Blas est professeure à l’Universidad de Alcalá de Henares (Madrid) et auteure du livre « Palabras huérfanas. Los niños y la Guerra Civil » (Taurus, 2009). Ce livre a été traduit en français par Christine Rivalan Guégo et Raquel Thiercelin-Mejías « Paroles orphelines. Les enfants et la Guerre d’Espagne » (Presses Universitaires de Rennes, 2016).
  • Alicia Alted Vigil est une historienne espagnole, spécialisée dans l’étude de l’exil républicain après la Guerre d’Espagne et professeure à l’Université Nationale de l’Éducation à Distance (UNED, Madrid). Elle a écrit avec Encarna Nicolás Marín et Roger González Martell le livre « Los Niños de la Guerra de España en la Unión Soviética. De la evacuación al retorno » (1937-1999), Fundación Largo Caballero,1999. Ce livre n’est pas traduit en français.

ninos de gijonEn décembre 2005, une sculpture en bronze et en pierre a été installée sur le Paseo de la Playa del Arbeyal à Gijón (Promenade maritime de la Plage d’Arbeyal), cofinancée par la Consejería de la Vivienda del Principado de Asturias, l’Ayuntamiento (Mairie) de Gijón et le Puerto (Port) de Gijón. Avec cette sculpture,  réalisée par Vicente Moreira, un de ces « Niños de la Guerra », la Ville de Gijón a voulu perpétuer la Mémoire des 1.100 enfants qui ont défié le blocus de la flotte nationaliste et ont rejoint l’URSS en compagnie de 50 maîtres et éducateurs devant l’avancée des troupes du Général Franco sur le Front du Nord.

 

Dibujo-bombardeos-Guerra-Civil-espanola_EDIIMA20141013_0645_6Marie Le Bihan