Home » Lire écouter voir » Lors de la quinzaine espagnole à Saint-Renan du 19 au 27 mai 2017, la Médiathèque de la ville a invité le 19 mai le chanteur compositeur Josepe Rojo pour un hommage à trois grands poètes espagnols du XX ième siècle.

Lors de la quinzaine espagnole à Saint-Renan du 19 au 27 mai 2017, la Médiathèque de la ville a invité le 19 mai le chanteur compositeur Josepe Rojo pour un hommage à trois grands poètes espagnols du XX ième siècle.

Josepe a commencé son concert par un chant traditionnel espagnol très connu : « El toro enamorado de la luna » (Le taureau amoureux de la lune) puis a suivi « La petenera » qui est un air populaire andalou, du « Flamenco pur et dur » (Ce nom provient d’une chanteuse de Paterna de Rivera, de la province de Cádiz, appelée La petenera et qui vécut au 18 ième siècle).

 

josepe rojo

                   Josepe ROJO

Puis Josepe a poursuivi son récital en rendant hommage à trois grands poètes espagnols du xx ième siècle : Federico García Lorca, Antonio Machado et Rafael Alberti, tous les trois Andalous.

 

Federico García Lorca

           Federico GARCÍA LORCA

Federico García Lorca, grand poète espagnol, est né le 05 juin 1898 à Fuente Vaqueros dans la province de Granada et  a été assassiné le 19 août 1936 par des milices franquistes.

Le troisième chant est un poème de Federico García Lorca : « Prendimiento de Antoñito El Camborio en el camino de Sevilla » (Arrestation de Antoñito El Camborio sur le chemin de Sevilla). Antoñito a été arrêté par la garde civile et conduit en prison.

Le quatrième chant sur un rythme de Rumba Flamenca est aussi un poème de Federico García Lorca : « Verde que te quiero verde » qui raconte l’histoire de celui qui veut tout voir en vert, la couleur de l’espérance.

Le cinquième chant, autre poème de Lorca sur une musique de Paco Ibáñez, a pour titre : « Canción del Jinete » 1860 (Chanson de cavalier).

Cette chanson est également interprétée par Paco Ibañez.

Puis viendront, toujours de Lorca, « Muerte de la petenera » ( Mort de la petenera) et un poème pour enfant « El lagarto está llorando » (Le lézard est tout en larmes) dont la musique a été composée par Paco Ibañez ; Paco interprète aussi « El lagarto está llorando ».

Josepe nous chantera une de ses compositions (paroles et musique) en hommage à Federico García Lorca.

 

AVT_Antonio-Machado_5279

Antonio MACHADO

 

Antonio Machado, le second grand poète espagnol choisi par Josepe, est né le 26 juillet 1875 à Sevilla et est mort en exil le 22 février 1939 à Collioure (66). Antonio a connu la « Retirada » avec sa mère en février 1939. Il est mort d’épuisement quelques jours après le passage de la frontière. Antonio repose au cimetière de Collioure où une tombe a été édifiée grâce à l’initiative du violoncelliste Pablo Casals. Sur cette tombe, un boîte aux lettres reçoit les hommages écrits des nombreux visiteurs de ce lieu de mémoire.

Tombe de Antonio Machado à Collioure 001

Tombe de Antonio Machado à Collioure (66)

Le huitième chant de Josepe est  « La Saeta », poème de Antonio Machado sur une musique de Joan Manuel Serrat ; « La Saeta » est un chant religieux.

Rafael ALBERTI

Rafael ALBERTI

 

Rafael Alberti est le dernier grand poète espagnol que Josepe va interpréter. Rafael Alberti est né le 16 décembre 1902 à El Puerto de Santa María dans la province de Cádiz et est décédé dans cette même ville le 28 octobre 1999. Après la Guerre d’Espagne 1936-1939, Rafael Alberti est parti en exil en France, en Argentine et en Italie. Il est revenu en Espagne en 1977.

En final de concert Josepe a choisi l’incontournable poème de Rafael Alberti : « A Galopar » (Au grand galop). Ces vers ont été écrits pendant la Guerre d’Espagne 1936-1939 et Paco Ibáñez les a mis  en musique dans les années 1960. Paco Ibáñez interprète toujours ce chant qui est devenu un hymne de la lutte de tous les Républicains qu’ils soient Espagnols ou d’autres nationalités.

 

Claudine Allende Santa Cruz.