Home » Actualités » “Vie entre parenthèses” de Antonio Otero Seco adapté pour France Culture par sa petite-fille Mariana Otero en 5 épisodes du 25 au 29 avril 2022 à 20h30

“Vie entre parenthèses” de Antonio Otero Seco adapté pour France Culture par sa petite-fille Mariana Otero en 5 épisodes du 25 au 29 avril 2022 à 20h30

“Vie entre parenthèses” de Antonio Otero Seco.

Mariana Otero, petite-fille de l’exilé républicain espagnol Antonio Otero Seco, est cinéaste et vient d’adapter pour France Culture “Vie entre parenthèses”  texte écrit par son grand-père.

«Dans “Vie entre parenthèsesAntonio Otero Seco  revient sur les années qu’il a passées en prison après la victoire de Franco, pour avoir écrit durant les 3 années de guerre dans la presse républicaine.  Il y décrit de manière précise ce qu’il a vécu mais aussi ce que devient un pays qui tombe aux mains d’une dictature après une guerre civile quand chacun doit choisir son camp ; il en détaille ce qui se déchaîne de cruauté mais aussi le peu de précieuse humanité qui subsiste, dans un pays qui, jour après jour, n’a de cesse de se déchirer.

 

Le texte a été publié en partie en 1952, dans Les Temps modernes sous le titre : Dans les prisons d’Espagne et dans la clandestinité.  Ce texte développé et enrichi est publié par les éditions Folle Avoine en 2019 sous le titre “Vie entre parenthèses. Le texte a été adapté en un feuilleton de 5 épisodes de 29mn et est introduit  par la petite-fille d’Antonio Otero Seco, la cinéaste Mariana Otero. Antonio Otero Seco est interprété par Frédéric Pierrot, l’acteur de En thérapie et la réalisation est de Pascal Deux.

 

Biographie d’Antonio Otero Seco :

Antonio Otero Seco est né en 1905 dans un village d’Estrémadure. Il fait des études de droit, de littérature et de philosophie à Séville puis il part à Madrid où il devient  romancier, poète et journaliste avant et pendant la guerre civile. Il  réalise notamment le dernier entretien de Federico García Lorca en 1936 et écrit dans la presse républicaine des dizaines de chroniques sur les soldats et civils madrilènes. En 1939, il est incarcéré par le gouvernement franquiste  pour son engagement républicain, condamné à mort, gracié puis libéré en 1941.  À sa sortie de prison, Antonio Otero Seco refuse de faire allégeance au régime franquiste comme il était exigé des  écrivains s’il voulaient continuer à publier. En 1944, il rejoint  la résistance antifranquiste puis deux ans plus tard entre dans la clandestinité. Face aux poursuites incessantes dont il  fait  l’objet, il  s’exile en France  en 1947 en passant la frontière déguisé en curé. Il vit durant 5 ans  à Paris puis à partir de 1952 s’établit à Rennes. L’Espagne dans laquelle il avait vécu et écrit,  avait bel et bien disparue mais il en garde une nostalgie puissante. Il continue son travail journalistique entre autres pour le journal Le Monde où il publie de nombreuses chroniques littéraires sur la nouvelle génération d’écrivains espagnols. Il écrit aussi des poèmes et forme à l’université de Rennes des centaines d’hispanistes. Il est inhumé à Rennes en décembre 1970, sans avoir pu revoir son pays.»

 

TOUS LES ÉPISODES seront diffusés sur France Culture à 20h30 du 25 au 29 avril 2022 :

Épisode 1 : La prise de Madrid.

Épisode 2 : L’arrestation.

Épisode 3 : La prison.

Épisode 4: Le procès.

Épisode 5 : Dehors.

 

Voici le lien :

https://www.franceculture.fr/emissions/serie/vie-entre-parentheses-de-antonio-otero-seco

 

 

Claudine Allende Santa Cruz de MERE 29.                                                19 avril 2022