Home » Lire, écouter, voir » Lors de la réunion du 26 avril 2019, le Président du gouver­ne­ment espa­gnol Pedro Sánchez et le Conseil des Ministres ont arrêté et adopté la date du 5 mai comme ” Día de Home­naje a los españoles depor­ta­dos y falle­ci­dos en Mauthau­sen y en otros campos y a todas las vícti­mas del nazismo de España “.

Lors de la réunion du 26 avril 2019, le Président du gouver­ne­ment espa­gnol Pedro Sánchez et le Conseil des Ministres ont arrêté et adopté la date du 5 mai comme ” Día de Home­naje a los españoles depor­ta­dos y falle­ci­dos en Mauthau­sen y en otros campos y a todas las vícti­mas del nazismo de España “.

 

C’est Dolores Delgado, la Ministre de la Justice qui a proposé d’ins­tau­rer dans le calen­drier un jour pour rendre hommage, chaque année, aux victimes espa­gnoles du nazisme. En novembre 2015, Pedro Sánchez, alors dans l’op­po­si­tion, avait proposé un texte semblable qui avait été adopté à l’una­ni­mité par le « Congreso », mais Mariano Rajoy, Président du gouver­ne­ment à cette époque, n’avait pas donné suite.

 

 

 

BOE Núm. 103 Martes 30 de abril de 2019 Pág. 43343

 

BOE Núm. 103 Martes 30 de abril de 2019 Pág. 43344

La date du 5 mai a été arrê­tée car elle corres­pond à la libé­ra­tion des camps de Mauthau­sen et Gusen en Autriche le 5 mai 1945 par les troupes alliées. Dans ces deux tristes enfers concen­tra­tion­naires nazis sont passés plus de 7 500 Espa­gnols (envi­ron 5 200 y ont perdu la vie) sur les 10 000 Espa­gnols qui ont connu les camps de la Mort nazis (Dachau, Neuen­gamme, Buchen­wald, Bergen-Belsen, Flos­senbürg, Ausch­witz, Ravens­brück, etc ..).

 

 

Le 5 mai 2019 Dolores Delgado, la Ministre espa­gnole de la Justice, sera au camp de Mauthau­sen pour l’hom­mage qui sera rendu à tous les dépor­tés qui ont été inter­nés dans ces camps de l’hor­reur de Mauthau­sen et de Gusen. 

L’Es­pagne rejoint ainsi les pays d’Eu­rope qui ont, depuis de nombreuses années, instauré un jour dans leur calen­drier annuel à la Mémoire de la Dépor­ta­tion. Pour la France, il est fixé pour chaque année au dernier dimanche du mois d’avril depuis le 14 avril 1954 sous le nom de « Jour­née natio­nale du souve­nir des victimes et des héros de la Dépor­ta­tion  », car le 29 avril 1945 le camp de concen­tra­tion nazi de Dachau a été libéré par les troupes alliées.

Hélas, c’est un peu tard, car ils ne sont plus là ces combat­tants répu­bli­cains espa­gnols qui ont été chas­sés de leur pays et qui, ensuite, ont connu cet enfer nazi. Mais comme dit le proverbe « Más vale tarde que nunca » (Mieux vaut tard que jamais).

Tous ces dépor­tés espa­gnols des camps nazis auraient certai­ne­ment été touchés de voir, après tant d’an­nées d’ou­bli, que l’on parle d’eux et qu’on leur rende l’hom­mage qu’ils méritent pour avoir lutté contre le fascisme en Espagne et en Europe . Tout comme les 10 résis­tants répu­bli­cains espa­gnols qui ont été arrê­tés à Brest le 28 mars 1944 par la gestapo et qui sont partis dans des trains de wagons à bestiaux depuis Compiègne le 18 juin 1944 à desti­na­tion du camp de concen­tra­tion de Dachau. Ils se nommaient : Lucas Allende Santa Cruz (Matri­cule 74133), Santiago Aller Llamas (74134), Vicente Argi­laga Aguer (74139), Víctor Escrivá Chorro (74180), Fran­cisco Fernán­dez Miró (74189), Moisés García Corona (74282), Alfonso Martí­nez Romero (74215), Anto­nio Muñoz Zamora (Dachau 74229, Mauthau­sen 90009), José Ramí­rez Ruiz (74245) et Fernando Riu Vilalta (74249).

Quelques liens

http://www.lamon­cloa.gob.es/consejo­de­mi­nis­tros/Pagi­nas/enlaces/260419-enlace-mauthau­sen.aspx

https://elpais.com/poli­tica/2019/04/25/actua­li­dad/1556180794_838361.html

https://elcier­re­di­gi­tal.com/inves­ti­ga­cion/409700804/dia-home­naje-victi­mas-nazismo.html

 

La chan­son des Dépor­tés ou Le chant des marais  par Serge Utge Royo (fils d’exi­lés répu­bli­cains espa­gnols de la guerre d’Es­pagne 1936–1939, d’ori­gine cata­lane) :

 

 

Agra­de­ci­mien­tos a Iván por haber­nos trans­mi­tido esa infor­ma­ción ines­pe­rada el 27 de abril de 2019 en la ciudad de Plou­hi­nec (29).

 

Clau­dine Allende Santa Cruz.                                                                                                                 le 3 mai 2019.