« Rotspanier », de la Retirada aux Iles Anglo-normandes. Deux témoignages inédits

Il y a quelques semaines, notre ami Peter Gaida m’a transmit des documents très intéressants : il s’agit de la transcription de deux témoignages d’Espagnols, combattants dans le camp républicain, passés par les camps du Sud de la France, par Brest (camps de Sainte-Anne du Portzic et du Fort Montbarey) et qui par la suite, à partir du début 1942 se retrouvent dans les camps des îles Anglo-normandes : Aurigny, Alderney… Ces témoignages font partie des témoignages recueillis  lors de travaux de recherche portant sur l’indemnisation des Espagnols travailleurs forcés pour le IIIe Reich lors de l’Occupation. Dans le cas présent, Les témoins, BLASQUEZ et LUCAS GARCÍA nous renseignent sur la vie dans les camps de Ste Anne, St Pierre, les conditions de travail, la dureté de l’encadrement nazi…

La traduction des deux témoignages :

PAGE 1

Premier témoin : Blasquez

Sur le fond :

“J’ai participé à la guerre civile espagnole du côté républicain. Le 13 février 1939, j’ai franchi la frontière française. J’étais sergent-major dans l’armée républicaine. Avant la guerre civile espagnole, j’étais secrétaire de l’Organisation de la jeunesse socialiste espagnole.

La Retirada

Je suis arrivé en France dans un camp de Bar