Home » Archives » Un photographe Républicain sort de l’ombre

Un photographe Républicain sort de l’ombre

¡ Qué suerte ! Une vieille boîte de négatifs de photos transmise en 2010 à l’Association Espagnole de Cinéma Scientifique révèle des centaines de photos de la guerre d’Espagne prises en 1936 et 37.  Elles sont l’œuvre de Guillermo Fernández Zúñiga, qui photographie la guerre depuis le camp Républicain. Entre autres négatifs,  celui d’une photo célèbre de Gerda Taro qui jusqu’alors était attribuée à Robert Capa mais dont  Zúñiga  pourrait être l’auteur.

Outre des scènes prises sur le front, celles prises dans le camp d’Argelès-sur-Mer ravivent le souvenir de  l’extrême précarité qu’ont pu connaître les exilés passés par ce camp. Zúñiga fut un exilé, photographe de surcroît, qui nous laisse un témoignage visuel de la vie dans les camps.

L’engagement militant de Zúñiga s’est poursuivi, comme pour de nombreux Espagnols, par sa lutte aux côtés de la France Libre, ce qui lui a valu de connaître les camps de concentration. « Pour cette activité, je fus emprisonné et interné au camp de Gurs, d’où je me suis évadé, juste avant qu’ils ne me transfèrent aux camps de concentration et d’extermination nazis en Allemagne. Je fus obligé de vivre dans la clandestinité, sous le nom de Guillermo Zúñiga López » écrit-il dans sa correspondance.

Un reportage qui nous dévoile un photographe engagé,  jusqu’ici oublié, et donne envie de découvrir la totalité du contenu de la « boîte oubliée ».

A lire dans le El País Semanal      N°2098  Domingo 11 de Diciembre de 2016

http://elpaissemanal.elpais.com/documentos/guillermo-fernandez-zuniga/

Et pour une biographie de Zúñiga voir
www.magrama.gob.es/imagenes/es/zuñiga.pdf

 

Philippe Le Bihan