Home » Archives » Un photo­graphe Répu­bli­cain sort de l’ombre

Un photo­graphe Répu­bli­cain sort de l’ombre

¡ Qué suerte ! Une vieille boîte de néga­tifs de photos trans­mise en 2010 à l’As­so­cia­tion Espa­gnole de Cinéma Scien­ti­fique révèle des centaines de photos de la guerre d’Es­pagne prises en 1936 et 37.  Elles sont l’œuvre de Guillermo Fernán­dez Zúñiga, qui photo­gra­phie la guerre depuis le camp Répu­bli­cain. Entre autres néga­tifs,  celui d’une photo célèbre de Gerda Taro qui jusqu’a­lors était attri­buée à Robert Capa mais dont  Zúñiga  pour­rait être l’au­teur.

Outre des scènes prises sur le front, celles prises dans le camp d’Ar­ge­lès-sur-Mer ravivent le souve­nir de  l’ex­trême préca­rité qu’ont pu connaître les exilés passés par ce camp. Zúñiga fut un exilé, photo­graphe de surcroît, qui nous laisse un témoi­gnage visuel de la vie dans les camps.

L’en­ga­ge­ment mili­tant de Zúñiga s’est pour­suivi, comme pour de nombreux Espa­gnols, par sa lutte aux côtés de la France Libre, ce qui lui a valu de connaître les camps de concen­tra­tion. « Pour cette acti­vité, je fus empri­sonné et interné au camp de Gurs, d’où je me suis évadé, juste avant qu’ils ne me trans­fèrent aux camps de concen­tra­tion et d’ex­ter­mi­na­tion nazis en Alle­magne. Je fus obligé de vivre dans la clan­des­ti­nité, sous le nom de Guillermo Zúñiga López  » écrit-il dans sa corres­pon­dance.

Un repor­tage qui nous dévoile un photo­graphe engagé,  jusqu’ici oublié, et donne envie de décou­vrir la tota­lité du contenu de la « boîte oubliée ».

A lire dans le El País Sema­nal      N°2098  Domingo 11 de Diciembre de 2016

http://elpais­se­ma­nal.elpais.com/docu­men­tos/guillermo-fernan­dez-zuniga/

Et pour une biogra­phie de Zúñiga voir
www.magrama.gob.es/imagenes/es/zuñiga.pdf

 

Philippe Le Bihan