Yearly Archives: 2017

“Brest, port de départ, ville d’arrivée, BREST, Puerto de salida, ciudad de acogida ?”

Nous sommes invités à participer au Salon littéraire organisé par le Lycée Amiral Ronarc’h: “Brest port de départ, ville d’arrivée – invité d’honneur: le monde hispano-américain” Dans ce cadre, Claudine et Jean, nos ambassadeurs hispanophones, présenteront notre exposition aux élèves du Lycée, le lundi 11 décembre. Le vendredi 15 décembre, Hugues nous représentera dans le […]

Continue Reading...

Un nouveau livre sur l’exil: “Gritos de papel. Las cartas de súplica del exilio español (1936-1945) ” de Guadalupe Adámez Castro (Editorial Comares Historia, 14 avril 2017)

Ce livre passionnant est le fruit d’une thèse dirigée par Verónica Sierra Blas et Antonio Castillo Gómez, dans une discipline relativement nouvelle : l’histoire sociale de la culture écrite qui ne met pas le focus sur  les intellectuels ou les politiques mais sur les textes de la gente del común, les gens ordinaires, à partir de […]

Continue Reading...

Da súa Fisterra á nosa Finistère (De leur Fisterra à notre Finistère) : Claudio Rodríguez Fer, Président d’honneur de Mere 29, et María Lopo ont séjourné à Brest les 24 et 25 octobre 2017, invités par Iván López Cabello de l’UBO.

Claudio et María sont arrivés le mardi 24 en début d’après-midi. Ils ont été accueillis par Iván de l’UBO (Université de Bretagne Occidentale) et par Hugues, Jean, Monique, Claudine de l’association Mere 29. L’après-midi a été consacré à la visite de 3 lieux importants de Brest qui rappellent l’ exil des républicains espagnols dans le Finistère : Le […]

Continue Reading...

Un nouveau livre est paru le 9 novembre 2017 chez Gallimard : Albert Camus et Maria Casarès. Correspondance 1944-1959 sous la direction de Béatrice Vaillant.

    Ce recueil de 1312 pages comporte 865 lettres de la correspondance amoureuse entre l’écrivain Albert Camus et la comédienne Maria Casarès , lui, « L’Étranger », elle, « L’Étrangère » ; lui, l’algérien, elle, la galicienne. Ces lettres ont été achetées à Maria Casarès par Catherine Camus, la fille d’Albert Camus. Après de nombreuses […]

Continue Reading...