Home » Lire écouter voir » 3 Chants républicains de la Guerre d’Espagne 1936-1939

3 Chants républicains de la Guerre d’Espagne 1936-1939

HIMNO DE RIEGO

dont les paroles sont de EVARISTO FERNÁNDEZ de SAN MIGUEL et la musique de JOSÉ MELCHOR GOMIS Y COLOMER.

C’est l’hymne officiel du Triennat libéral (1820-1823), puis de la Première République espagnole (1873-1874) et de la Seconde République espagnole (1931-1939).

Il doit son nom au Général RAFAEL del RIEGO (1784-1823), homme politique libéral et auteur du « pronunciamiento » en 1820 contre le Roi FERNANDO VII, afin d’établir une monarchie constitutionnelle.

Afficher l'image d'origine

Drapeau de la Seconde République espagnole

Afficher l'image d'origine

Rafael del Riego

Himno de Riego Paroles et Chant : 

 

EL PASO DEL EBRO

Ce chant connu aussi sous les titres suivants : EL EJÉRCITO DEL EBRO  et ¡ AY, CARMELA !, est une chanson populaire espagnole qui date de 1808. En cette année 1808 commence en effet la Guerre d’Indépendance espagnole contre les troupes de Napoléon Ier et qui s’achèvera en 1814.

Afficher l'image d'origine

Le Tres de Mayo , les Français répriment le soulèvement des Madrilènes. Tableau de GOYA.

Les paroles de ce chant interprété durant ce conflit vont être réactualisées pendant la Guerre d’Espagne (1936-1939) pour les soldats Républicains.

EL EJRCITO DEL EBRO INICIA EL PASO DEL EBRO

Les troupes de l’Armée de l’Ebre sur les passerelles traversant l’Ebre au début de l’offensive

Ce texte évoque la Bataille de l’Èbre (juillet 1938-novembre 1938) qui est la dernière offensive de l’armée républicaine et qui se solde par la victoire de l’armée « nationaliste » de Franco.

Paroles de : EL PASO DEL EBRO 

El Ejército del Ebro
Rumba la rumba la rum bam bam!
Una noche el río pasó,
¡Ay, Carmela!, ¡ay, Carmela!.

Y a las tropas invasoras
Rumba la rumba la rum bam bam !
Buena paliza les dió,
¡Ay, Carmela!, ¡ay, Carmela!.

El furor de los traidores
Rumba la rumba la rum bam bam !
Lo descarga su aviación,
¡Ay, Carmela!, ¡ay, Carmela!.

Pero nada pueden bombas
Rumba la rumba la rum bam bam !
Donde sobra corazón,
¡Ay, Carmela!, ¡ay, Carmela!.

Contrataques muy rabiosos
Rumba la rumba la rum bam bam !
Deberemos resistir,
¡Ay, Carmela!, ¡ay, Carmela!.

Pero igual que combatimos
Rumba la rumba la rum bam bam !
Prometemos resistir
¡Ay, Carmela!, ¡ay, Carmela!.

Cet air, avec un texte modifié, est repris aussi par les volontaires des Brigades Internationales sous le titre VIVA LA QUINCE BRIGADA.

 

DIME DÓNDE VAS, MORENA

Ce chant est un air populaire espagnol dont les paroles rappellent l’INSURRECTION OUVRIÈRE D’OCTOBRE 1934 dans les  ASTURIES, brutalement réprimée par le gouvernement radical-cédiste de A.Lerroux.

Les généraux Franco et Goded dirigent, depuis Madrid, les opérations militaires des troupes coloniales marocaines (« Los Regulares » de l’Armée d’Afrique) et de « El Tercio » -La Légion- venant du Maroc espagnol. Le bilan de cette répression se solde par environ 2 000 morts, de nombreux blessés et plus de 30 000 personnes incarcérées.

Ce chant, dont plusieurs versions circulent est repris durant la Guerre d’Espagne 1936-1939.

Rolando Alarcón, chanteur chilien (1929-1973) l’a interprété.

Afficher l'image d'origine

 

Paroles de : DIME, DÓNDE VAS, MORENA

                                                                                                                                                                                 Claudine Allende Santa Cruz.