Home » Lire écouter voir » “Buñuel, après l’âge d’or” en la Muestra de cine más pequeña del mundo, cine bajo las estrellas de Ascaso del 27 de agosto al 31 de agosto 2019

“Buñuel, après l’âge d’or” en la Muestra de cine más pequeña del mundo, cine bajo las estrellas de Ascaso del 27 de agosto al 31 de agosto 2019

Le film “Buñuel, après l’âge d’or”, réalisé par Salvador Simó, est présenté au Festival de cinéma le plus petit du monde, qui se déroule à Ascaso (Province de Huesca, Aragón) du 27 au 31 août 2019.

Ascaso est un village des Pyrénées aragonaises, semi-abandonné dans les années soixante. Accroché au versant méridional du Mont Nabaín, qui par sa face nord touche el Parque Nacional de Ordesa y Monte Perdido. À 1000 m d’altitude. Un hameau de 6 maisons, une église et quelques granges alignées autour de la place et de sa Calle Única.

À la fin des années 90, plusieurs personnes y sont revenues pour récupérer les maisons et, avec elles, la vie dans le village. Une association a été créée, la  Asociación de Vecinos-as y Amigos-as de AscasoLos Relojes pour laquelle la restauration doit se faire des façades jusqu’à l’intérieur des maisons. Aussi faut-il trouver d’autres espaces de vie commune pour les habitants et les gens des environs. D’où ce festival de cinéma, “la muestra de cine más pequeña del mundo” qui profite de la dernière semaine d’août pour se retrouver et créer une nouvelle convivialité. Ascaso est le lieu idéal pour aller au cinéma sous le ciel le plus étoilé de la Péninsule Ibérique. Pendant 5 jours, du mardi au samedi, sont projetés des courts et longs-métrages sur l’aire de cinéma, devant la grange restaurée  il y a 6 ans pour le festival. Toujours en présence d’acteurs et d’actrices ou de metteurs en scène qui aiment partager leur cinéma.

L’année dernière, pour sa 7ième édition, le festival accueillait la très belle exposition “Sobrarbenses refugiados-as”, présentant sur les murs de la Calle Única, une sélection de photos de la fuite de la population civile à travers les Pyrénées, après les bombardements aériens nazis de Bielsa. Un des pires épisodes de la guerre d’Espagne. Cette exposition a été inaugurée en présence de la Asociación la Bolsa de Bielsa ainsi que de la Asociación por la Recuperación de la Memoria Histórica de Aragón (ARMHA). 

Au printemps 1938, au moment de la chute du Front d’Aragon et de cet épisode tragique de la Bolsa de Bielsa, Ascaso a été un des villages du Sobrarbe par lequel est passée la 43a División Republicana, dirigée par Antonio Beltrán Casaña lors de son repli de la vallée de Torla jusqu’à la vallée de Bielsa.

Cette année, le plus petit festival de ciné du monde accueille l’exposition inédite “Nazarín. Las fotografías de Álvarez Bravo sobre Buñuel”, organisée par la Fundación Televisa y Casa de México en España.

Voici le programme du festival et des films présentés: https://www.cineascaso.org/premio/

Il se termine le samedi 31 août, avec la projection du film “Buñuel en el laberinto de las tortugas” ou “Buñuel, après l’âge d’or”, de Salvador Simó, adapté du cómic de Fermín Solís: au centre de ce film, l’amitié entre Luis Buñuel et Ramón Acín  et le film documentaire que Luis Buñuel a voulu faire, en 1933 sur Las Hurdes, une des régions les plus pauvres et oubliées d’Espagne, Tierra sin pan”. Pour rappel, Ramón Acín, pédagogue, journaliste, écrivain, artiste et militant anarco-syndicaliste important du Haut-Aragon, a été assassiné le 6 août 1936 devant le mur du cimetière de Huesca, avec 130 personnes. Son épouse Concha Monrás a été assassinée le 23 août 1936, laissant 2 orphelines, Katia et Sol. Le 23 août 2019, un hommage leur sera rendu, ainsi qu’à toutes les victimes de la répression fasciste, au Memorial 545, Parque Mártires de la Libertad à Huesca.

Cette projection montre bien l’action engagée des associations, en terre aragonaise, pour la récupération de la mémoire historique.

Après cette projection, place à la fiesta: comida popular, concierto y baile con La Orquestina del Fabirol.

Liens:

 

 

Marie Le Bihan