Home » Actualités » “Les murs dans le monde”, le nouveau calen­drier 2021 de la S.I.A., a été illus­tré par le dessi­na­teur Aurel, réali­sa­teur du film “Josep”

“Les murs dans le monde”, le nouveau calen­drier 2021 de la S.I.A., a été illus­tré par le dessi­na­teur Aurel, réali­sa­teur du film “Josep”

Le dessi­na­teur Aurel, réali­sa­teur du film “Josep″, a accepté d’illus­trer la couver­ture du calen­drier 2021 de la S.I.A. Le film relate l’his­toire du dessi­na­teur espa­gnol réfu­gié Josep Bartoli, son exode en 1939 et son exil en France puis au Mexique puis aux U.S.A.

Voir article du  15/09/2020https://www.mere29.com/2020/09/15/sortie-natio­nale-du-long-metrage-dani­ma­tion-jose­prea­lise-par-aurel-sur-la-reti­rada-le-30-septembre-2020/

La S.I.A., Soli­da­rité Inter­na­tio­nale Anti­fas­ciste, Soli­da­ri­dad Inter­na­cio­nal Anti­fas­cista en espa­gnol, est fondée en Espagne le 27 mai 1937 par la Confé­dé­ra­tion Natio­nale du Travail (C.N.T.), la Fédé­ra­tion Anar­chique Ibérique (F.A.I.) et la Fédé­ra­tion Ibérique des Jeunesses Liber­taires (F.I.J.L.), compo­santes du Mouve­ment liber­taire. Sa créa­tion répond aux impé­ra­tifs huma­ni­taires et soli­daires de la guerre civile en cours mais aussi à la néces­sité de contrer l’om­ni­pré­sence du S.R.I. (Secours Rouge Inter­na­tio­nal).

S.I.A. devient rapi­de­ment une orga­ni­sa­tion inter­na­tio­nale et, dès 1937, des sections natio­nales voient le jour dans de nombreux pays.

En France, le Comité pour l’Es­pagne Libre devient la Section française de la S.I.A. le 30 octobre 1937, autour de Louis Lecoin, Nico­las Faucier, Jean Roumil­hac, Paul Reclus

S.I.A. Section française, inter­dite par l’État en France en 1939, est recréée, dès la Libé­ra­tion, à Toulouse en novembre 1944.

Extraits des statuts du 8 novembre 1944.

Soli­da­rité Inter­na­tio­nale Anti­fas­ciste se propose de :

  • secou­rir les indi­vi­dus et orga­ni­sa­tions anti­fas­cistes dans la mesure du possible et dans tous les aspects que peut revê­tir la soli­da­rité.
  • secou­rir les néces­si­teux qu’ils soient combat­tants ou victimes du fascisme en leur procu­rant une aide écono­mique, sani­taire, juri­dique ou de défense devant les tribu­naux. 

L’as­so­cia­tion a été réac­ti­vée en 2018, la prési­dente natio­nale actuelle est Placer Marey-Thibon et la secré­taire Cathy Chol­let Balax du Centre Toulou­sain de Docu­men­ta­tion sur l’Exil Espa­gnol (C.T.D.E.E.).

Le calen­drier porte le titre de “Les murs dans le monde” et nous montre, à chaque mois de l’an­née, quelques-uns des 60 à 75 murs du monde, sur tous les conti­nents et en Europe, soit déjà construits, soit en cours de construc­tion. Cela va de la Grande Muraille de Chine aux murs virtuels, en passant par le Mur de Berlin, ceux de Belfast, de Chypre, de Melilla et Ceuta, les Murs entre les colo­nies en Israël et la Pales­tine, le Mur entre le Mexique et les U.S.A, le Mur de Calais, etc…

En guise d’es­poir pour 2021, deux très beaux textes bien d’ac­tua­lité  illus­trent ce calen­drier, “Liberté” de Paul Eluard et “Les murs et les ponts” de Louis Vibau­ver

Poème “Les murs et les ponts”: Frag­ment

“Je préfère les ponts 

Déployant leurs haubans

Pour unir les nations

Et aller libre­ment.

Je préfère les ponts

Qui jettent leurs grap­pins

Pour abor­der d’un bond

Sur les états voisins.

Je préfère les ponts

Rendant leur tablier

Pour la paix des nations

Et leur frater­nité.”

Merci à mon amie Cathy pour ce calen­drier …

Il est dispo­nible contre soutien de 10 euros plus 3 euros de port. À comman­der à : sia-toulou­se@­ri­seup.net.

Le thème de cette année fait suite à celui des exils de l’an dernier :

Marie Le Bihan