Yearly Archives: 2017

“Brest, port de départ, ville d’ar­ri­vée, BREST, Puerto de salida, ciudad de acogida ?”

Nous sommes invi­­tés à parti­­ci­­per au Salon litté­­raire orga­­nisé par le Lycée Amiral Ronar­c’h: “Brest port de départ, ville d’ar­­ri­­vée – invité d’hon­­neur: le monde hispano-améri­­cain” Dans ce cadre, Clau­­dine et Jean, nos ambas­­sa­­deurs hispa­­no­­phones, présen­­te­­ront notre expo­­si­­tion aux élèves du Lycée, le lundi 11 décembre. Le vendredi 15 décembre, Hugues nous repré­­sen­­tera dans le […]

Continue Reading...

Un nouveau livre sur l’exil: “Gritos de papel. Las cartas de súplica del exilio español (1936–1945) ” de Guada­lupe Adámez Castro (Edito­rial Comares Histo­ria, 14 avril 2017)

Ce livre passion­­nant est le fruit d’une thèse diri­­gée par Veró­­nica Sierra Blas et Anto­­nio Castillo Gómez, dans une disci­­pline rela­­ti­­ve­­ment nouvelle : l’his­­toire sociale de la culture écrite qui ne met pas le focus sur  les intel­­lec­­tuels ou les poli­­tiques mais sur les textes de la gente del común, les gens ordi­­naires, à partir de […]

Continue Reading...

Da súa Fisterra á nosa Finis­tère (De leur Fisterra à notre Finis­tère) : Clau­dio Rodrí­guez Fer, Président d’hon­neur de Mere 29, et María Lopo ont séjourné à Brest les 24 et 25 octobre 2017, invi­tés par Iván López Cabello de l’UBO.

Clau­­dio et María sont arri­­vés le mardi 24 en début d’après-midi. Ils ont été accueillis par Iván de l’UBO (Univer­­sité de Bretagne Occi­­den­­tale) et par Hugues, Jean, Monique, Clau­­dine de l’as­­so­­cia­­tion Mere 29. L’après-midi a été consa­­cré à la visite de 3 lieux impor­­tants de Brest qui rappellent l’ exil des répu­­bli­­cains espa­­gnols dans le Finis­­tère : Le premier […]

Continue Reading...

Un nouveau livre est paru le 9 novembre 2017 chez Galli­mard : Albert Camus et Maria Casa­rès. Corres­pon­dance 1944–1959 sous la direc­tion de Béatrice Vaillant.

    Ce recueil de 1312 pages comporte 865 lettres de la corres­­pon­­dance amou­­reuse entre l’écri­­vain Albert Camus et la comé­­dienne Maria Casa­­rès , lui, « L’Étran­­ger  », elle, « L’Étran­­gère » ; lui, l’al­­gé­­rien, elle, la gali­­cienne. Ces lettres ont été ache­­tées à Maria Casa­­rès par Cathe­­rine Camus, la fille d’Al­­bert Camus. Après de nombreuses années d’hé­­si­­ta­­tion, Cathe­­rine Camus […]

Continue Reading...