Home » Commémorations » 8 mai 2019, Penmarc’h, souvenez vous, il s’appelait Antonio García Martín …

8 mai 2019, Penmarc’h, souvenez vous, il s’appelait Antonio García Martín …

Antonio García Martín

Né le 13 juin 1913 à Casavieja (Province de ÁVILA), Antonio García Martín a participé à la guerre d’Espagne dans l’Armée du Centre. En février 1939, à l’issue de la Retirada, il est interné dans le camp de concentration de Le Barcarès puis dans celui de Saint-Cyprien. Quelques mois après, il intègre la 208ème Compagnie de Travailleurs Étrangers basée dans l’Yonne.  En septembre 1940, il s’établit dans la Nièvre puis en 1941 revient dans l’Yonne, à Varennes. Il contribue en 1942 à la création en France de la Unión Nacional Española (U.N.E.), organisation anti-franquiste dont le but est de lutter à la fois contre la dictature de Franco en Espagne et l’occupant nazi en France. Il s’engage alors dans la Résistance aux côtés des Français et participe à de nombreuses actions, notamment des  sabotages de trains allemands et des distributions de tracts en espagnol. À partir de décembre 1942, recherché sur toute la France par le commissaire René Grégoire, il quitte Varennes et doit se cacher. À partir de juin 1943, on le retrouve à Lorient où il prend comme nom de Résistant celui d’Antonio Moreno, car moreno (brun), il l’était !  Il passe ensuite par Rennes et arrive à Brest en novembre 1943. Il y est cordonnier et devient le responsable du groupe de résistants espagnols ” Los Deportistas ” (Les Sportifs). Suite à une dénonciation, il sera arrêté à Brest par la Gestapo le 28 mars 1944 avec 10 autres membres du groupe qui connaîtront le camp de concentration nazi de Dachau. Quant à lui, il sera interrogé à Brest et torturé, mais ne dénoncera pas ses compagnons de lutte. Incarcéré à la prison de Pontaniou puis transféré à la prison Saint-Charles de Quimper, il sera fusillé comme plusieurs résistants français le 21 avril 1944 au Poulguen en Penmarc’h. Antonio est ” Mort pour la France “. Son corps sera exhumé en août 1944 et enterré dans le « Carré des Martyrs du cimetière de Penmarc’h “. Il repose désormais à la Nécropole nationale de Sainte-Anne-d’Auray. Antonio est titulaire à titre posthume de la médaille militaire, de la croix de combattant volontaire de la résistance, de la croix de guerre 1939/1945 avec étoile de vermeil et de la médaille de la Résistance.

Les fusillés de Poulguen: Août 1944

Aujourd’hui

 

 

 

La cérémonie du 8 mai 2019, Monument aux Fusillés de Penmarc’h

Comme chaque 8 mai, une cérémonie s’est déroulée ce jour-là devant le monument « AUX FUSILLÉS DE PENMARC’H » pour rendre hommage à ces Résistants qui ont donné leur vie pour des valeurs auxquelles ils croyaient, valeurs qui restent et resteront indiscutablement les nôtres. Au cours de son allocution, Monsieur le Maire de Penmarc’h a retracé avec détail le parcours d’Antonio García Martín. Qu’il trouve ici l’expression de nos plus sincères remerciements.

Pour le discours de Monsieur le Maire et d’autres informations voir :
 
 Cette cérémonie a fait l’objet d’un article dans Le Télégramme du 9 mai 2019 :

article “le Télégramme” (9 mai 2019)

Claudine Allende Santa Cruz et Jean Sala Pala