Home » Archives » Las 2 Marías de Compostela

Las 2 Marías de Compostela

« LAS DOS MARÍAS » ou « LAS DOS EN PUNTO » DE SANTIAGO DE COMPOSTELA

.2 marias

Article écrit en français par MARÍA LOPO et publié dans les Cahiers du CTDEE de Toulouse.

Lors d’un voyage organisé par le Comité de Jumelage Trégastel ( 22 ) – Foz ( Province Lugo-Galice )

en juin 2015, deux adhérentes de MERE 29, Claudine Allende Santa Cruz et Marie-Claire Gad ont

rencontré à Santiago de Compostela María Lopo, professeure de français dans cette ville et auteure de

nombreux ouvrages. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Mar%C3%ADa_Lopo)

María écrit en galicien, français et espagnol. Elle est Docteure en littérature française de l’Université

de Rennes 2.

Notre galicienne, qui connaît bien la Bretagne, a écrit en langue française un livre intitulé « Guillevic et

sa Bretagne » et a traduit en galicien des poèmes d’Anjela Duval, la poétesse paysanne de Le Vieux-

Marché ( 22 )……

María, originaire de la province de Pontevedra en Galice, n’a pas oublié sa superbe région et a fait

publier trois livres en français, magnifiquement illustrés par de très belles photos : « Fisterra » ( 1999 ),

« La Galice »( 2002 ) et « Galice et Compostelle, l’autre Finistère » ( 2009 ).

Au mois de juillet 2015, un nouvel écrit de María sur « LAS DOS MARÍAS » de SANTIAGO DE

COMPOSTELA a été publié dans les Cahiers du CTDEE de Toulouse. (http://www.sermosgaliza.gal/media/sermosgaliza/files/2015/08/10/maria-lopo–les-couleurs-de-la-dignite.pdf)

María a gentiment accepté de rédiger quelques lignes afin de présenter son article intitulé « Les couleurs

de la dignité : María et Coralia Fandiño Ricart ».

Nous l’en remercions vivement.

” En juin 2015, j’ai rencontré deux adhérentes de Mere 29 sur la ” Plaza del Obradoiro ”

à Santiago de Compostela : Marie-Claire Gad et Claudine Allende Santa Cruz, votre

trésorière.

Je leur ai fait découvrir les endroits de la ville, moins fréquentés par les touristes :

  • – La chapelle de la Corticela, partie la plus ancienne de la cathédrale de Compostela,

dont l’entrée se fait par la ” Plaza de la Azabachería ”

–   L’église de Santa María Salomé, rue Nova et la statue de la vierge enceinte

–   Le parc de ” La Alameda ” où nous avons salué :

*  Le grand écrivain galicien Ramón María Del Valle Inclán, assis sur son banc et admirant

les tours de la cathédrale

           * La grande poétesse galicienne Rosalía De Castro qui écrivait ses textes en espagnol et

              en galicien

  •   * et la statue de ” Las Dos Marías “, les soeurs Maruxa et Coralia Fandiño Ricart.

J’ai écrit, à leur sujet, un article paru en juillet 2015 dans ” Les cahiers du CTDEE ” de

Toulouse, intitulé ” Les couleurs de la dignité : María et Coralia Fandiño Ricart “.

Le lien suivant vous permettra de découvrir ou redécouvrir ces deux femmes de

Compostela qui ont lutté contre l’oppression franquiste.

http://www.sermosgaliza.gal/media/sermosgaliza/files/2015/08/10/maria-lopo–les-couleurs-de-la-dignite.pdf

– Nous avons terminé notre visite par le palais de Bendaña, ” Plaza del Toural ” où se

trouvent la Fondation et le Musée Eugenio Granell, grand écrivain, peintre et poète

galicien obligé de s’exiler en France en 1939 lors de la Retirada et ensuite en Amérique

latine et à New York.”

María Lopo, co-traductrice en français avec Michèle Lefort du poème écrit en galicien et en castillan par Claudio Rodríguez Fer

( Président d’Honneur de Mere 29 ),pour votre association, intitulé ” Arsenal de la barbarie “.

 

Claudine Allende Santa Cruz